La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

Nous  proposons uniquement à nos adhérents une mutuelle santé vous trouverez les tarifs et garanties en cliquant sur les liens:

 

Tarifs

Garanties

 

 

 

27 mai 2015

Point sur les négociations agirc arrco

 

Nos retraites complémentaires et cadre sont en danger, nous vous invitons à lire l'article sur les négociations du 27 mai 2015 entre le patronat et les syndicats.

lire l'article

lien vers le site CFDT retraites

LOI 2014 RETRAITES

 

Décret mars 2014 sur carrières longues

 


Décret no 2014-350 du 19 mars 2014 relatif à la retraite anticipée au titre des « carrières longues »

Enseignants, ne perdez pas un trimestre avec la fin du traitement continué

 

Circulaire retraite académie de Versailles

 

Fin décembre 2014, le décret permettant  à ceux qui ont cotisé au moins 150 trimestres de bénéficier d'une retraite progressive à 60 ans est paru.

 

 La retraite progressive accessible

à partir de 60 ans

 

 

 

Après la publication du décret au Journal officiel, la retraite progressive à 60 ans est applicable depuis le 18 décembre 2014. L’âge d’accès à la retraite progressive a été abaissé à 60 ans contre 62 ans auparavant.

 


L’abaissement à 60 ans de l’âge d’accès à la retraite progressive, contre 62 ans avant le 18 décembre dernier, est confirmé par la publication du décret d’application au Journal officiel du 17 décembre 2014. Il faut savoir que ce dispositif voté à la fin de l’année 2013 dans le cadre de la réforme des retraites est accessible aux assurés du régime général, des régimes alignés et des autres régimes de retraite obligatoires, justifiant de 150 trimestres de cotisation.

 

Comprendre le principe du dispositif

Désormais, les personnes qui veulent bénéficier de la retraite progressive peuvent y accéder dès 60 ans, soit deux ans avant l’âge légal de départ en retraite (62 ans à partir de 2017). Elles pourront percevoir une partie de leur pension de retraite en continuant à travailler à temps partiel et cette activité professionnelle lui permet de continuer à cotiser afin de se constituer de nouveaux droits pour leur retraite définitive. Le représentant du ministère des Affaires sociales a expliqué que si  l’assuré travaille à 65 % du temps plein, il touchera 35 % du montant de sa pension de retraite.

 

Simplification du barème de la retraite progressive

Le ministère des Affaires sociales a indiqué dans son communiqué que le décret prévoit un pourcentage de retraite perçu qui complète la quotité travaillée pour remplacer le barème par tranche qui est « peu lisible ». Si l’assuré travaille 65 % du temps plein, il touchera 35 % de sa retraite (65 % + 35 % = 100 %).

L’amélioration du dispositif de retraite progressive va permettre de favoriser la transition entre l’emploi et la retraite, mais aussi de faire baisser le taux de chômage des seniors. En effet, ce dispositif va compléter les autres mesures prévues par la dernière réforme des retraites, en particulier la retraite à 60 ans au titre de la pénibilité ou d’une carrière longue commencée avant l’âge de 20 ans.